/home/www/c90e1767f37501382ba52d4125308c6b/web/wp-content/themes/ttmarcvanel/single.php 14

Vins d’Espagne : tendances 2011

Le feria vue d'ensemble

Le feria vue d'ensemble

Organisée tous les deux ans, FENAVIN, la Foire nationale des Vins d’Espagne, s’est tenue à la mi-mai à Ciudad Real, à 200 km au sud-est de Madrid, dans la vaste plaine de la Mancha, où flotte le fantôme de Don Quichotte. Trois jours pour découvrir l’essentiel d’une production en mutation.

Avec plus de 1.200.000 hectares de vignes (environ la moitié de la Belgique), l’Espagne est le plus vaste vignoble du monde mais seulement le deuxième producteur, loin derrière la France et juste devant l’Italie qu’elle vient de dépasser. Depuis une quinzaine d’années, les vignerons espagnols, surtout les plus jeunes, ont réussi une extraordinaire mutation en remettant à l’honneur des cépages oubliés, mais surtout en maîtrisant mieux leurs rendements et techniques.

Financée par les autorités publiques et régionales, FENAVIN a l’excellente idée d’offrir aux 3000 importateurs présents une « Galerie des Vins » où le candidat-acheteur peut goûter librement plus de 1000 vins et repérer ainsi facilement les vins qui lui semblent les plus prometteurs.

Le stand de Valdesil
Le stand de Valdesil

Côté blanc, les surprises ne sont pas vraiment dans les vins produits à partir de l’Aíren, le cépage blanc le plus cultivé du monde, mais plutôt dans la production de la Galice où les vins des D.O. Rias Baixas, Bierzo ou Ribeiro sont étonnamment frais et claquants. Découvrez sans tarder les vins issus du cépage Albariño (Adegas Valtea, Pazo Baión), de la Treixadura (Bodegas do Campo, Casal de Arman) mais surtout ceux réalisés à partir d’un ancien cépage autochtone ressuscité et qui va faire des merveilles dans les prochaines années: le Godello. Par exemple, les vins des producteurs Godelia ou Godeval mais surtout ceux de Valdesil (Valdeorras), dont le « Pezas da Portela » émerge clairement de cette première sélection.

Côté rouge, le Tempranillo se retrouve seul ou en assemblage dans quelques beaux produits, notamment les vins de pays de la Castille (Quercus par exemple) ou dans les indémodables vins de la Ribera del Duero (Resalte Crianza, Arrocal Seleccion Reserva…). Les plus belles découvertes sont toutefois à faire avec des cépages moins connus chez nous, tels que le Mencia (Firmo ou Tilenus Pagos dans le Bierzo), le Graciano (Graciano de Guzque), ou le Prieto (Pardevalles Carroleón – DO Tierra de León). La palme « rouge » revient aux vins issus du raisin Monastrell (le petit frère du Mourvèdre français), et particulièrement ceux de la région de Murcie où la température dépasse habituellement les 40 degrés l’été. Trois vins se dégagent de cette dégustation. Le Valche 2006, tout d’abord, un vin de l’appellation D.O. Bullas, très original et épicé, Divus Crianza et Solana de Mayorazzo Crianza 2008 ensuite, deux vins de la D.O. Jumilla au nord de Murcie, qui respirent le soleil.

La Belgique fut également à l’honneur lors de FENAVIN. Michèle Van den Bossche fut en effet félicitée pour le travail d’importation des vins espagnols qu’elle mène depuis 30 ans dans son magasin, « La Riojana » à Merelbeke. Plus de détails sur www.lariojana.be.

Marc Vanel

La vitrine de la Castilla-Mancha

La vitrine de la Castilla-Mancha

 

Cette entrée a été publiée dans Espagne, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>