Les bouteilles 2019 du domaine du Chenoy porteront le logo européen bio. Et le premier vin vieilli en barrique au Chenoy sera disponible d’ici la fin de l’année.

Comme vous le savez, après 15 années à la tête du domaine du Chenoy, Philippe Grafé a cédé depuis un peu plus de deux ans la direction à Jean-Bernard Despatures (photo) associé à Fabrice Wuyts présent depuis quelques années dans le capital.

Formé à Bordeaux chez Anthonic et Dutruch Grand Poujeaux de 1997 à 2017, Jean-Bernard, originaire de Mouscron, est aidé à la commercialisation par son frère Pierre-Marie.

Dès son arrivée au Chenoy, Jean-Bernard a poursuivi la certification bio du domaine du Chenoy : elle est aujourd’hui effective. Les bouteilles du millésime 2019 porteront donc le célèbre logo européen.

« C’est l’aboutissement de trois années de conversion, confie Jean-Bernard, cela ne s’est pas mal passé. J’aurais beaucoup plus peur à Bordeaux… Ce millésime, poursuit-il, nous a inquiétés, c’est vrai, mais tout est rentré depuis hier (le 14/10 – ndlr), nous sommes contents, mais je ne voudrais pas resigner pour chaque année comme celle-ci. La lutte contre le gel précoce avec les bougies et les ballots de paille, c’est du boulot mais cela passe. Une année tardive, et de plus nordique, cela peut être dangereux, mais cela marche quand même, c’est rassurant. On a vendangé moins qu’en 2018, mais c’était plus raisonnable. On est dans la moyenne supérieure. »

chenoy2

Nouveaux propriétaires, nouvelle gamme aussi, recentrée autour de Terra Nova en rouge (Rondo-Regent-Pinotin), de Citadelle en blanc (Solaris, Johanniter et Bronner), des deux crémants Perles de Wallonie en blanc et en rosé et un nouveau vin : Grand Chenoy 2017.

Ce nouveau vin marque une étape dans l’histoire du domaine, n’ayons pas peur des mots car il est le premier vin à être vinifié en barrique, et ce, avec les conseils d’Eric Boissenot, œnologue de référence à Bordeaux.

On y retrouve les mêmes cépages que Terra Nova, mais avec plus de Pinotin et surtout un élevage en barrique, un vin puissant (pourtant 12,5% alc. seulement) et structuré qui sort des sentiers battus du Chenoy et sans doute du vin belge aussi.

Sa concentration nécessite un bref carafage qui va donner toute sa rondeur au vin et en fera ressortir tous les arômes fruités bien soutenus par l’élevage. Belle réussite.

Infos: www.domaine-du-chenoy.be

Parmi les vins belges certifiés bio: Hageling Bio, Vin de Liège, Septem Triones, Domaine W et bientôt Bioul également. Quelques autres domaines ont des pratiques similaires mais n’entament pas le processus de certification.