Même si l’offre est moins importante que les années précédentes, certains vignobles wallons recrutent de la main-d’œuvre (bénévole) pour aider à ramasser les raisins de ce millésime.

Malgré les épisodes de gel, de grêle et