Mi-octobre, Iriní Daskalaki est venue présenter à Bruxelles ses vins avec ses deux filles ses vins en biodynamie. Même si ses vins sont exportés dans de nombreux pays, c’est la première fois que la vigneronne quittait sa Crète natale.

Troisième génération du domaine Silva Daskalaki(s) situé à Siva en Crète non loin d’Heraklion, Irini Daskalaki a repris le vignoble voici 22 ans. Depuis 8 ans, sa fille Xaroula et elle sont engagées depuis dans une agriculture biodynamique. Leur engagement quotidien : aucune utilisation de produits chimiques et un suivi du comportement des planètes et des corps célestes.

Présente au Greek Center à Dilbeek le 13 octobre dernier avec ses deux filles, la vigneronne affirme avec force qu’elle veut évoluer dans cette voie et explorer les forces et les liens avec l’univers qu’il y a dans la biodynamie. Est-ce facile en Grèce aujourd’hui ? « Oui, répond-elle sans détour, et c’est très beau. Quand on adore, on ne voit pas la différence ».

daskalaki

Toutefois, reconnaît Irini, le changement climatique se fait aussi sentir dans cette partie du monde. « Les problèmes augmentent, nous n’avions plus utilisé de cuivre ces quinze dernières années, et maintenant, nous sommes obligés d’en pulvériser une fois par an, voire deux en cas de pluie. Et les dates de vendanges varient d’une année à l’autre. Ce qui importe, c’est surtout le climat qu’il fait au printemps, s’il y a alternance de pluie et de soleil. En 2019, nous enregistrons une baisse de volume mais la qualité est en hausse. »

Invité par Oenogea, son importateur belge situé à Liège, le trio a présenté neuf vins, trois blancs, un rosé, quatre rouges et un vin de dessert.

En blanc, deux cépages crétois sont utilisés, le Vidiano (un cépage d’altitude plutôt) et le Plyto, cépage qui a failli être oublié mais qui revient pour signer des vins modernes. Le Vidiano est utilisé seul dans le « Vorinos » (9.30€) dont le 2016 étonne par sa fraicheur (100% cuve inox aussi) ou en association 60/40 avec le Chardonnay dans la cuvée Enstikto (12.90€) où il donne une aromatique tout à fait originale. « Je voulais essayer un cépage étranger avec une expression différente sur le terroir crétois. » Très intéressant et avec une excellente persistance.

Dans le même esprit, le rosé, Psithiros 2018 (9,80€), associe à parts égales le Grenache et le Liatiko, aux arômes riches de fruits rouges et d’épices douces.

Dans les rouges, le Liatiko est tantôt associé au Merlot dans le Psithiros (13,70€) ou au Kotsifali (Vorinos rouge 2013 – 9,30€) lui-même associé à la Syrah dans Enstikto 2012 qui, malgré ses 7 ans, demande d’attendre encore un peu pour être pleinement dégusté.

vin-02

Des 4 rouges, Emphasis 2012 (13,80€) est le plus séduisant même si le plus puissant. Assemblage de Cabernet sauvignon et de Mantilari à parts égales et élevé 8 mois en barriques, il demande un carafage pour révéler toute sa palette. Parfait avec des grillades ou une viande rouge.

Enfin, « Emilia 2007 » est un vin de dessert, 100% Liatiko, dont les raisins vendangés tardivement ont séchés au soleil pendant 15 jours avant d’être pressés. Le vin séjourne huit ans en barrique avant d’être mis en bouteille. Forcément sucré, son bouquet est très raffiné et offre une fraîcheur exemplaire.

Tous ces vins sont importés par Oenogea à Liège mais sont aussi disponibles à Grand Bigard (derrière le Brussels Kart) au Greek Market qui propose une belle gamme de vins et d’huiles d’olive « maison » mais aussi d’autres produits grecs très prisés des expats, très friands de produits rarement vendus chez nous comme la moutarde grecque. Le rayon de fromages et de charcuteries est plus qu’alléchant… La feta est simplement parfaite.

> Oenogea sprl, rue Surlet  46 à 4020 Liège, www.oenogea.be
> Greek Market, Dansaert Park, Robert Dansaertlaan 17c, 1702 Grand-Bigard, www.greekmarket.be

Marc Vanel – 21/10/19

Le Greek Center, une adresse de référence pour les produits de bouche grecs.

Le Greek Center, une adresse de référence pour les produits de bouche grecs.