En Champagne, sur la Côte des Blancs, le domaine familial Franck Bonville allie qualité et plaisir depuis quatre générations.

D’Épernay à Vertus, la Côte des Blancs s’étend à peine sur 20km mais ses villages sont classés en « Crus »: Chouilly, Cramant, Avize, Oger et le Mesnil-sur-Oger sont classés « Grand Cru » tandis que Cuis et Vertus le sont en « Premier Cru ».

Si cette distinction est héritée d’une époque où la distance entre le vignoble et le pressoir prenait toute son importance (plus court était le trajet, meilleure était la qualité du raisin), aujourd’hui, divers éléments entrent en considération pour définir cette notion de « Cru » : la géologie, le microclimat, l’exposition, l’altitude et même les vents dominants. Un Cru reçoit en outre une note entre 80 et 100% qui déterminera le prix du kilo de raisin sur une une commune entière.
..

Le village d’Avize – © Vanel 2018

Sur toute l’aire d’appellation Champagne, seules 17 communes sont classées « Grand Cru » et 42 « Premier Cru ». Un seul cépage est planté tout au long de cette célèbre Côte sur le même sous-sol crayeux : le Chardonnay dont l’expression peut varier totalement d’un village à l’autre. Tous les vins sont donc tous « Blanc de Blancs ».

Créée dans les années 1930, la maison Franck Bonville est dirigée depuis 1996 par la quatrième génération, Olivier Bonvile, qui a su préserver l’ADN de la maison grâce à de magnifiques terroirs situés en « Grands Crus » uniquement : 70% à Avize, 25% à Oger et 5% au Mesnil-sur-Oger. Mais vraiment pas d’un seul tenant, car le domaine détient 77 parcelles pour un total de 15 hectares ! En tant que « Récoltant-manipulant » (RM), la maison Bonville réalise toutes les opérations elle-même et n’achète aucun raisin à d’autres.

Elégant naturellement

Selon Olivier Bonville, présent à Bruxelles le 1er juillet dernier, « les vins d’Avize offrent un excellent équilibre entre floral et fruité (exotique surtout). Le nez est riche de fruits blancs et le vin se termine toujours sur une minéralité équilibrée. A boire jeunes, mais avec un beau potentiel de vieillissement aussi. Finesse, légèreté et profondeur, tout cela participe à quelque chose de très dynamique et équilibré. Depuis 2011, nous avons arrêté les désherbants et les insecticides, et nos pratiques sont certifiées Haute Valeur Environnementale (HVE) depuis l’an dernier », confie le vigneron avec fierté.

Côté vinification, la fermentation malolactique est faite sur tous les vins afin d’en réduire l’acidité et les rendre plus onctueux, et pour mieux en exprimer le potentiel aromatique.

La gamme comprend un Grand cru Blanc de blancs, un millésimé (actuellement le 2013), une cuvée Prestige, un Extra-brut et une excellente cuvée haut de gamme « Les belles Voyes » 2012.

Egalement un demi-sec et un rosé, mais aussi et surtout, le fleuron du domaine : trois cuvées parcellaires issues des trois villages, Pur Avize, Pur Oger et Pur Mesnil, toutes millésimées 2012.

Ce dernier vin est le plus rond et le plus ample des trois avec quelques notes salines et iodées qui rappellent la richesse du sous-sol champenois. Son faible dosage (à peine 4 gr/l) en fait un parfait vin de gastronomie.

Le domaine est en recherche d’un nouvel importateur en Belgique, mais la vente se fait également sur place.

Marc Vanel, 14/07/20