C’est une première dans le monde du commerce du vin : chaque bouteille vendue par la société belge Gusto World est désormais compensée « C02 garanti », de la prise en charge au vignoble jusqu’aux surfaces de ventes !

Créée en 2002 par Christophe Heynen, la SA Creativenture est devenue en quelques années l’un des principaux importateurs de vins non français, sinon le principal, mais le public la connaît surtout sous le nom de « Gusto World ». Son siège est situé à Alleur, non loin de Liège, mais la société possède aussi une succursale à Bordeaux.

Sa spécialité et surtout son credo : « l’importation de vins respectueux de la nature, le plus souvent produits à base de cépages autochtones, sans intrants chimiques externes et dans un respect total des Hommes et de la Nature ».

Aujourd’hui, soucieux des enjeux du changement climatique et désireux de limiter l’impact de son activité sur l’environnement, Gusto World passe un cap et devient la première société belge importatrice de vins à être 100% compensée carbone et labellisée “CO2-Neutral” (standard PAS2060).

La démarche

Après un audit approfondi sur ses activités émettrices de CO2, Gusto World a mis en place un programme de réduction et de compensation complète auprès de CO2logic.

« Cela faisait quelque temps que je voulais agir dans ce domaine, explique Christophe Heynen. Plus de 60% des vins que nous vendons sont certifiés biologiques, biodynamiques ou engagés dans une démarche environnementale.

Je m’inscris dans ce mouvement actuel de “manger local” et je fais régulièrement mes courses à la ferme. A long terme, c’est un véritable conflit d’intérêt pour moi, car je consomme local mais je voyage énormément et j’importe des vins du monde entier.

Pour limiter l’impact carbone de notre activité, nous avons tout d’abord calculé toutes nos émissions et analysé les flux : c’est évidemment le transport qui représente l’impact le plus important. Sans compter qu’il y a aussi des intermédiaires avant ou après nous. Certains vins italiens par exemple proviennent de plusieurs régions du pays et sont regroupés dans le nord avant d’être envoyés chez nous en passant par les Pays-Bas…

Après ce calcul effectué par une personne en interne, nous avons demandé à la société d’audit CO2 Logic de recalculer tout cela, avec d’autres coefficients plus restrictifs encore. »

Multimodal

Dans un premier temps, c’est l’ensemble de la filière du transport qui a été revue : limiter à un camion par pays et privilégier le multimodal, notamment le transport en train.

« Nous avons aussi revu le gabarit des containers utilisés (40 pieds au lieu de 20), ceux-ci arrivent désormais d’Anvers à Liège par péniche. Cela allonge évidemment nos délais d’approvisionnement, mais ce n’est finalement qu’une question d’organisation. Cela prend désormais deux semaines au lieu d’une en Europe, et environ trois mois pour le Nouveau Monde. »

Le carbone émis par tous ces mouvements et ces tonnages a été calculé et est désormais compensé à travers le paiement à CO2 Logic de sommes qui vont être investies dans plusieurs projets internationaux pour le climat.

« Gusto World s’est par ailleurs engagé à réduire 20% de ses émissions de carbone. Pour le reste, nous avons installé des panneaux solaires, consommons de l’électricité verte, roulons avec des véhicules hybrides, etc. Nous incitons également tous nos fournisseurs et clients à faire de même.

Nous jouons notre rôle sociétal, je vois cela comme un ensemble pour améliorer la qualité de notre relation avec nos clients. C’est avant tout aussi une démarche plus personnelle, car je veux continuer à me regarder dans le miroir sans honte et assurer un avenir à nos enfants aussi, c’est une manière de créer de la valeur ajoutée à l’avenir. »

Infos : www.gustoworld.com