==

Le 15 octobre sortira Fleur de Miraval, un nouveau champagne rosé qui portera le nom de la propriété détenue depuis 2012 par Angelina Jolie et Brad Pitt, qui, annonce-t-on, « s’est vraiment investi dans ce projet ».

Bâti au XVIIe siècle en Provence, le Château-Bastide de Miraval a été acheté dans les années 1970 par Jacques Loussier, pianiste de jazz, qui le réaménagea quelques années plus tard en studio d’enregistrement où vont défiler les plus grandes stars de ce monde, des Stones à Pink Floyd, en passant Sting, Téléphone et quelques autres.

Après l’avoir louée pendant trois ans pour leurs vacances, le célèbre couple Angelina Jolie-Brad Pitt rachète la propriété en 2011 (pour 35 millions d’euros), le rénovent (pour 10 autres millions) et y développent un vignoble de 30 hectares en agriculture biologique (pour ?), en partenariat avec la Famille Perrin (Beaucastel). Grâce à sa qualité (et à la notoriété du couple), le rosé de Miraval 2012 atteint rapidement des sommets et la gamme s’élargit rapidement à deux blancs et à un rouge.

Après le divorce des deux stars en 2016, beaucoup se sont demandé qui aurait la garde (alternée ?) du vignoble. Si le nom du couple est toujours présent sur les bouteilles, il semble que ce soit donc l’ami Brad qui s’occupe principalement des cultures.

20.000 bouteilles

Il s’en occupe si bien qu’il a décidé, toujours avec les Perrin d’ailleurs, de créer un champagne rosé, Fleur de Miraval, en s’adjoignant les services de Rodolphe Péters dont la famille (d’origine luxembourgeoise) est implantée au Mesnil-sur-Oger depuis 1858. Un peu étonnant de faire un rosé sur la Côte des Blancs, mais pourquoi pas ?

« Pour moi, a déclaré Brad Pitt au magazine Elle, l’univers du champagne est un univers fabuleux de célébration, de qualité, de prestige, de luxe. Mais le champagne rosé reste relativement marginal. Fort du succès de Miraval en Provence, je voulais que l’on essaie de créer la maison de référence du champagne. (…) Le résultat est spectaculaire et j’en suis très fier. »

Aujourd’hui à la tête de 20 hectares, dont 16 en Grand Cru essentiellement autour du Mesnil-sur-Oger, la famille Péters distribue ses champagnes dans 70 pays à travers le monde. Amateur de longue date des vins du Château de Beaucastel, il est proche de la famille Perrin.

« Ce projet est avant tout une démarche artistique, car composer de grands vins est une forme de création artistique », explique la Famille Perrin. « Nous connaissons Rodolphe Péters depuis de nombreuses années et comme lui nous sommes passionnés par les grands vins du monde. Or, chaque fois que nous avons dégusté ensemble de grands champagnes rosés millésimés, nous faisions le même constat : nous adorons les arômes que développent avec l’âge ces grandes cuvées, en particulier quand elles sont portées par le chardonnay, mais y trouvons aussi souvent des notes aromatiques trop avancées apportées par la part de rouge, qui viennent en conflit avec l’harmonie et la noblesse de l’ensemble. C’est ainsi qu’est née cette volonté de créer un champagne rosé au style différent qui combine des chardonnays âgés et des pinots noirs jeunes ».

Cet assemblage deChardonnays de plusieurs millésimes constitue 75% de l’assemblage final, les 25% restants étant issus de jeunes Pinots noirs. Le vin est élevé sur lies pendant trois ans avant sa commercialisation. Afin de le protéger le vin des dangers des ultraviolets et du soleil, chaque bouteille de ‘Fleur de Miraval » est laquée afin que le vin ne voie jamais la lumière jusqu’au jour où la bouteille est ouverte.

Seulement 20.000 bouteilles ont été produites pour cette 1re édition qui sort officiellement le 15 octobre.

Marc Vanel, 01/09/20 – Photos: Fleur de Miraval